10 étapes pour devenir minimaliste

devenir minimaliste

Pour devenir minimaliste, il vous suffit de suivre ces 2 petites étapes :

  • Identifiez ce qui est important pour vous ;
  • Éliminez tout le reste

Mais je le conçois : c’est un poil léger comme conseil.

Alors ?

Dans cet article ?

Vous allez découvrir 10 étapes concrètes, détaillées et efficaces pour devenir minimaliste.

Ces étapes, ce sont précisément celles que j’aurais aimé avoir lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce mode de vie.

Alors je sais…

C’est un article gratuit avec des conseils gratuits…

Et donc vous n’allez pas y porter une grande attention. Au mieux vous appliquerez les exercices, au pire vous lirez sans passer à l’action.

Pourtant ?

Je vous le dis haut et fort, en vous regardant dans les yeux (enfin non, mais vous m’avez compris) :

Les conseils que vous allez découvrir dans cet article sont :

  • Les plus redoutables…
  • Les plus efficaces…
  • Et les plus utiles…

Pour vous permettre de devenir minimaliste.

Alors mettez-y de l’importance, et appliquez au moins les quelques exercices que je vous propose.

Maintenant que j’ai fini de vanter les conseils de cet article, nous allons pouvoir aborder le vif du sujet :

Comment devenir minimaliste.

Mais avant de sauter dans le chaudron, nous devons mettre les choses au clair.

Il existe beaucoup de préjugés sur le minimalisme.

Et forcément, si vous les conservez, ils vous empêcheront d’avancer et de profiter pleinement des bienfaits de ce mode vie.

Donc : let’s go pour les 3 principales idées reçues.

 

Ce que le minimalisme n’est pas

Voici les idées reçues les plus fréquentes :

  • Devenir minimaliste, c’est seulement les objets.

Le minimalisme englobe tous les aspects de votre vie : relation, activité, nourriture, objectif, numérique, etc.

Alors oui…

Le désencombrement de votre maison représente une étape importante si vous désirez devenir minimaliste.

Mais ce n’est pas la seule.

 

  • Le minimalisme, c’est un concentré de règles.

Vous n’allez pas rentrer dans une case en devenant minimaliste. Ce mode de vie ne vous privera de rien.

Au contraire : il vous ouvrira la porte sur de nouvelles opportunités.

 

  • Le minimalisme, c’est un retour en arrière.

Vous n’êtes pas obligé de vivre dans une cabane dans les bois…

En marge de la société sans accès internet…

Avec seulement 100 objets…

Pour vous considérer comme minimaliste.

Bien sûr que vous pouvez apprécier la technologie et les nouveautés.

Le tout, en gardant le contrôle, et en faisant en sorte que ces joujoux n’accapare pas l’intégralité de votre vie.

 

Et donc, qu’est-ce que le minimalisme ?

Le minimalisme est avant tout un état d’esprit : une personne qui vit avec 100 objets peut être « moins minimaliste » qu’une personne qui vit avec 10 000 objets.

Car devenir minimaliste, c’est changer sa manière de penser, d’interagir et de voir le monde. En d’autres termes, devenir minimalisme, c’est avoir plus contrôle et de sens sur sa vie.

De passer de : « Je dois… » à « Je choisis de… »

De passer de « Je peux tout mener de front… » à « Dans quelle activité je m’engage à fond ? »

Et de passer de « Tout est important… » à « Très peu de choses sont essentielles… »

C’est pour cette raison que je me dois de casser votre fantasme : non, vous n’allez pas devenir minimaliste à la fin de cet article. Car devenir minimaliste ne veut pas dire grand-chose.

Vous n’allez pas vous lever un matin en vous disant : c’est bon, je suis minimaliste.

Non.

Ça n’arrivera pas.

Pourquoi ? Parce que :

 

Le minimalisme est davantage un processus qu’une destination

Chaque jour, vous cultiverez un peu plus cette façon de voir le monde, cette façon de voir la vie.

Chaque jour, vous vous concentrerez un peu plus sur l’essentiel, sur ce qui compte pour vous.

Chaque jour, vous déciderez un peu plus consciemment des activités auxquelles vous voulez consacrer votre temps et votre énergie.

Cependant…

Vous pouvez quand même avancer sur le chemin du minimalisme en suivant des étapes précises. À tout hasard, comme celles que je vous présente dans cet article.

Note : si vous ne connaissez pas vraiment le minimalisme, que ce mode de vie reste encore un peu flou pour vous, alors je vous conseille de lire cet article : Minimalisme : Pourquoi et Comment. Il vous explique en détail tout ce que vous devez savoir, ainsi que les raisons qui peuvent vous donner envie de vous y intéresser.

Vous pouvez aussi regarder cette conférence qui vous explique absolument tout ce que vous avez besoin de savoir sur le minimalisme :

Allez, c’est parti pour les 10 étapes.

 

Étape 1
Remplissez ce tableau comme première étape pour devenir minimaliste

En une phrase, le minimalisme, c’est :

« Éliminer le superflu de sa vie afin de pouvoir concentrer son temps, son argent, son énergie et ses pensées sur les choses vraiment importantes pour soi ».

Et donc, pour devenir minimaliste, vous devez découvrir les éléments de votre vie qui ajoutent le maximum de valeur, de bonheur et de sens à votre vie.

Pour y parvenir, prenez un papier, un stylo, et divisez votre feuille en 3.

Dans la colonne de gauche, vous allez marquer « Plaisirs ». Dans celle du milieu, vous allez marquer « Obligations ». Dans celle de droite, vous allez marquer « Importantes ».

Comme ceci :

tableaux en 3 colonnes pour devenir minimaliste

Note 1 : cet exercice ne vient pas de moi, mais de Damien Fauché, du blog pleindetrucs.fr, dans son article sur le minimalisme.

Note 2 : faites-le vraiment. C’est un petit exercice de 5 minutes qui peut vraiment changer votre vie, à jamais. 

Parfait.

 

Dans la colonne de droite « Plaisirs »…

Vous allez marquer toutes les choses que vous aimez faire, mais qui vous apportent que peu de satisfaction à long terme.

Par exemple ?

  • Regarder des séries TV ;
  • Sortir avec des amis le samedi après-midi ;
  • Aller au restaurant une fois par semaine ;
  • Faire les magasins le week-end.

Excellent.

 

Dans la colonne « Obligations »…

Vous allez inscrire toutes vos obligations. Toutes les choses que vous devez absolument effectuer.

Par exemple ?

  • Aller chercher mes enfants à l’école ;
  • Travailler 35 heures par semaine ;
  • Faire le ménage ;
  • Payer le loyer ;
  • Faire les courses.

Parfait

 

Dans la colonne de droite « Importantes »…

Vous allez noter toutes les activités qui sont importantes pour vous, que vous pourriez réaliser sans même vous faire payer.

Par exemple ?

  • Faire ce que je veux de mes journées
  • Voyager autour du monde ;
  • Couper du bois ;
  • Faire du sport ;
  • Danser.

Super.

Voici à quoi devrait ressembler votre tableau désormais :

tableau divisé en 3 pour devenir minimaliste

Avant de continuer, c’est important que vous trouviez ce qui vous fait vraiment vibrer, la chose sur laquelle vous souhaitez concentrer toutes vos ressources.

Pour y arriver, vous pouvez répondre à ces 10 questions :

  • Il est 1 h 30 du matin, j’ai sommeil, quel sujet ou activité va instantanément me réveiller ?
  • J’ai 200 millions sur mon compte en banque, qu’est-ce que je fais de mes journées ?
  • Quel message j’ai envie de donner au dernier jour de ma vie ?
  • Qu’est-ce que j’aime faire et où je ne vois pas le temps passer ?
  • Qu’est-ce que je peux faire au point d’oublier de manger ?
  • Où est-ce que je dépense le plus d’argent ?
  • Sur quels domaines j’apprends le plus ?
  • De quoi je parle le plus ?
  • À quoi je pense le plus ?
  • Qu’est-ce qui m’inspire ?

Excellent.

Vous voilà avec vos loisirs, vos obligations et les choses importantes pour vous.

Maintenant, si vous souhaitez devenir minimaliste, vous allez devoir vous concentrer sur l’essentiel :

  • Sur les activités que vous aimez vraiment réaliser…
  • Sur celles qui sont vraiment importantes pour vous…
  • Sur celles qui vous rendront fier au dernier jour de votre vie.

Et pour y parvenir ?

Vous allez devoir déplacer du temps, de l’argent, de l’énergie et des pensées que vous utilisez actuellement pour vos « Plaisirs » et « Obligations », afin de les utiliser pour les choses « Importantes ».

Comment faire concrètement ?

 

Pour la catégorie « Loisirs »…

Vous allez vous demander ce que vous allez garder, réduire et arrêter.

Exemple 1 : les séries TV. C’est important pour vous, mais sans plus. Vous vous sentez bien sur le moment, mais elles ne vous rendent pas spécialement plus heureux à long terme. Donc, vous décidez de réduire le temps alloué à la TV.

Exemple 2 : faire les magasins de week-end. Vous trouvez que c’est une perte de temps, vous décidez d’arrêter.

Exemple 3 : vous prenez un grand plaisir à voir vos amis le week-end, vous décidez de laisser tel quel les ressources déployées à cette activité.

 

Pour la catégorie « Obligations »…

Vous allez reproduire exactement le même exercice : vous allez vous demander ce que vous allez garder, réduire et arrêter.

Vous pensez surement que vous êtes obligé d’effectuer telle ou telle activité. Dans la réalité, ce n’est absolument pas le cas. Vous seriez surpris de voir le temps, l’argent et l’énergie que vous pouvez vous dégager, rien que dans cette colonne.

 

Pour la catégorie « Importants »…

Vous allez vous demander pour quelles activités vous décidez d’allouer davantage de temps et d’énergie.

  • Monter une entreprise en ligne afin de devenir indépendant et libre de votre temps ?
  • Passer de 5 heures de sport à 10 heures de sport par semaine ?
  • Suivre des cours de danse ?

Peu importe : demandez-vous ce que vous allez augmenter.

Parfait.

Voici à quoi ressemble maintenant votre tableau :

C’était notre première étape pour devenir minimaliste. Probablement la plus importante, car elle va ensuite déterminer vos actions et le temps, l’argent, l’énergie et les pensées que vous utilisez pour les différentes activités de votre quotidien.

Avec cette seule étape, vous pouvez vous libérer de précieuses ressources pour vous concentrer sur ce que vous aimez vraiment.

Mais il nous reste encore 9 étapes : alors continuons.

 

Étape 2 :
Demandez-vous pourquoi vous voulez devenir minimaliste

Dans cette étape, vous allez lister toutes les raisons qui vous donnent envie de devenir minimaliste. De cette manière, vous allez ressentir une puissante motivation pour désencombrer votre maison, vous séparer des activités superflues et simplifier votre vie.

Donc, vous pourriez par exemple noter :

  • Je veux devenir minimaliste pour avoir plus de liberté dans ma vie. Pour pouvoir voyager quand je le souhaite, où je le souhaite, sans rendre de compte à personne ;
  • Je veux devenir minimaliste pour pouvoir me lever à l’heure que je veux, avec les rayons du soleil ;
  • Je veux devenir minimaliste pour passer plus de temps avec mes enfants, les voir grandir, les élever hors du système scolaire ;
  • Je veux devenir minimaliste pour posséder un matelas de sécurité, afin de pouvoir voir venir et rester serein par rapport à l’avenir ;
  • Je veux devenir minimaliste pour pouvoir virer mon patron (oui, même ça, vous avez le droit de le noter).

Bref : marquez des choses concrètes, qui ont du sens pour vous, que vous aimeriez vraiment voir se réaliser. Vous pouvez ainsi noter 10, 50 ou même 100 raisons différentes.

L’objectif est le suivant : allumer un feu ardent à l’intérieur de vous…

Qui vous pousse à devenir minimaliste…

Qui vous pousse à simplifier votre vie…

Et qui vous pousse à vous concentrer sur l’essentiel.

Excellent.

Passons à l’étape n°3 : une des plus importantes, une indispensable.

 

Étape 3
Commencez à désencombrer votre maison

Devenir minimaliste, comme nous l’avons vu, ce n’est pas juste les objets : c’est un état d’esprit.

Mais c’est vrai que réduire vos possessions représente une étape importante pour une vie plus simple, pour une vie pleine de sens, pour une vie centrée sur vos besoins.

De plus, réduire vos biens matériels vous permettra de jouir, en autres, de :

  • Plus de temps, car moins de ménage, moins de rangement ;
  • Plus d’argent, car vous réduirez par la même occasion vos achats compulsifs ;
  • Plus de liberté. D’abord psychologique, car vous ne subirez plus le poids de tous vos objets sur les épaules. Et aussi géographique, car vous pourrez voyager librement ;
  • Plus de clarté d’esprit, car moins d’objets attireront votre attention ;
  • Moins de stress, car un intérieur minimaliste permet de se reposer davantage.

Donc, pour devenir minimaliste, commencez à désencombrer votre maison. Pour vous aider, voici un excellent article sur le sujet : Comment désencombrer votre maison : le guide ultime.

Vous pouvez aussi télécharger une formation 100 % gratuite de 44 minutes, La Méthodologie, qui vous donne le plan d’action exact en 9,5 étapes pour désencombrer votre maison (c’est vraiment une bombe) :

Invalid shortcode parameters

Voici 4 conseils supplémentaires (si jamais la flemme s’empare de vous, et que vous ne regardez ni l’article ni la vidéo) :

 

1 — Éliminez les doublons

Vous pouvez posséder la plupart de vos objets en un seul exemplaire.

1 casquette.

1 blouson.

1 table.

Vous réduirez ainsi vos biens matériels de plus d’un quart.

 

2 — Comprenez bien ceci pour désencombrer votre maison

Vous allez vous rendre compte que désencombrer votre maison est un processus compliqué.

C’est normal : la culpabilité, le doute, les souvenirs vont vous assaillir de tous les côtés.

Vous allez avoir peur de regretter…

Vous allez avoir peur de manquer…

Vous allez avoir l’impression de trahir vos proches.

Mais souvenez-vous ceci : ce sont vos objets. Votre maison. C’est vous qui vivez à l’intérieur.

Alors, ne vous occupez pas des autres, et triez pour vous, pas pour vos proches.

 

3 — Assignez une place pour chaque objet

Pour garder une maison rangée, essayez d’attribuer une place pour chacun de vos objets.

Mettez vos clés toujours au même endroit. Idem pour les télécommandes. Même chose pour votre portable.

 

4 — Vous devez acquérir cette compétence pour devenir minimaliste

La plupart des choses sont superflues.

En réalité, très peu d’objets vous sont vraiment nécessaires. Et c’est une véritable compétence de savoir reconnaître l’essentiel du superflu.

Mais cette compétence, vous devez l’acquérir.

Vous devez apprendre à distinguer les biens matériels vraiment utiles de ceux qui ne le sont pas.

Pour y arriver, pas de recettes miracles : vous devez commencer à désencombrer votre maison. Ainsi, vous allez commettre des erreurs. Et vous apprendrez.

Mais retenez bien ceci :

Peu importe la vitesse à laquelle vous avancez…

Peu importe la méthode que vous utilisez…

Peu importe les efforts que vous devez fournir…

Vous devez désencombrer votre maison et vous séparer de la majorité de vos possessions.

Nous possédons juste trop, et trop de choses inutiles.

Des choses qui nous encombrent et nous empêchent de vivre la vie qui nous inspire.

Croyez-moi, il faut le vivre pour le croire : vous devez désencombrer pour vous rendre compte de l’influence de vos objets sur votre vie.

Continuons.

 

Étape 4
Réalisez cet exercice pour devenir minimaliste

Nous pouvons tout faire, mais nous ne pouvons tout faire.

Laissez-moi répéter cette phrase :

Nous pouvons tout faire, mais nous ne pouvons tout faire.

Aujourd’hui ?

Vous pouvez :

  • Apprendre le piano ;
  • Apprendre le russe ;
  • Sauter en parachute ;
  • Faire un tour du monde ;
  • Acheter le dernier iPhone ;
  • Pratiquer n’importe quel sport.
  • Coudre et réparer vos vêtements ;
  • Réparer des meubles ou en créer avec du carton et des palettes ;

Bref : les possibilités et les opportunités dans le monde ne manquent pas.

Le truc ?

Vous n’avez tout simplement pas assez de temps pour tout faire.

Donc ?

Vous pouvez tout faire, mais vous ne pouvez pas tout faire.

Du coup ?

Vous devez prioriser.

Vous devez vous résigner à ne pas réaliser certaines tâches.

Vous devez accepter de laisser tomber certaines activités, même si vous vous êtes engagé.

Vous devez abandonner l’idée de tout faire, tout le temps.

Car si vous dites oui à toutes les propositions de votre entourage, vous allez juste crouler sous votre emploi du temps. Ce n’est ni bon pour vous… ni bon pour vos proches.

Alors, pour devenir minimaliste, regardez toutes les activités que vous pratiquez souvent, et demandez-vous :

  • Me servent-elles à quelque chose ?
  • Apportent-elles de la valeur à ma vie ?
  • Me permettent-elles d’accomplir mes rêves et mes objectifs ?

Ensuite, demandez-vous lesquelles vous allez arrêter.

Alors oui, l’exercice ressemble à celui de l’étape n° 1. Mais l’étape 1 était centrée sur vos ressources : le temps, l’argent, l’énergie et les pensées que vous assignez à chaque tâche.

Là ?

Pour l’étape 3 ?

Demandez-vous seulement si le temps que vous passez sur chaque activité le mérite vraiment.

Peut-être que vous pourriez aller à l’essentiel, laisser tomber les 80 % de vos activités qui vous apportent seulement 20 % de satisfaction et vous concentrer sur les tâches qui apportent vraiment des résultats significatifs dans votre vie.

Petit rappel : votre temps n’est pas illimité.

Vous pourriez mourir demain. Si tel est cas, demandez-vous ce que vous regretteriez dans votre vie. Il y a fort à parier que vous regretteriez le temps passé sur des choses peu importantes pour vous.

Dans le même registre… apprenez à dire non.

Oui c’est difficile.

Oui c’est inconfortable.

Mais si vous ne définissez pas clairement les activités sur lesquelles vous voulez passer du temps…

Votre entourage s’en chargera, avec des activités qui n’ont que peu de sens pour vous.

Parfait.

Passons à l’étape 5, encore une fois, une étape fondamentale pour devenir minimaliste et simplifier votre vie.

 

Étape 5
Faites en sorte de garder un entourage minimaliste

Jim Rohn a dit un jour :

« Nous sommes la moyenne des 5 personnes qui nous entourent ».

C’est vrai, et c’est pour cette raison que les riches sont entourés de riches, les obèses d’obèses et les entrepreneurs d’entrepreneurs.

Votre entourage a une influence considérable sur vous.

Imaginez-vous tout simplement être entouré de 5 personnes négatives à longueur de journée. Vous allez finir par le devenir.

Maintenant, je dois vous dire un truc fondamental : vous pouvez choisir votre entourage 

  • Vous n’êtes pas obligé de rester avec les mêmes personnes toute votre vie.
  • Vous pouvez arrêter de voir vos anciens collègues.
  • Vous pouvez arrêter de voir vos amis d’enfance.
  • Vous pouvez même arrêter de voir votre famille.

À la place, vous pouvez vous construire un entourage de personnes positives, qui désirent avancer, qui partagent vos idées et vos valeurs, qui vous soutiennent et vous challengent.

Et même, plus fort que « vous pouvez » : vous devez.

Vous devez vous entourer de personnes positives, bienveillantes, qui n’ont pas peur de jouer la carte de l’honnêteté avec vous.

Devenir minimaliste, c’est se concentrer sur l’essentiel. Dépenser votre temps, votre argent, votre énergie et vos pensées sur ce qui compte vraiment pour vous.

Alors si votre entourage vous déprime…

Vous stresse…

Et ruine votre morale…

Il est peut-être temps pour vous de changer d’entourage et de rencontrer des personnes qui vous ressemblent davantage.

Excellent.

Passons à la 6e étape.

 

Étape 6
Revoyez vos objectifs à la baisse pour devenir minimaliste

Laissez-moi vous dire quelque chose : plus vous avez d’objectifs, moins vous avez de chance de les atteindre.

Pourquoi ?

Car au lieu de concentrer l’intégralité de vos ressources sur un objectif important pour vous, vous allez vous disperser sur de nombreux objectifs moins importants.

C’est le principe de la loupe : en concentrant les rayons du soleil en un seul point, vous pouvez allumer des braises… qui deviendront un feu… puis un gigantesque incendie.

Donc : concentrer votre temps, votre argent, votre énergie et vos pensées sur un objectif unique…

Sur un objectif qui est essentiel dans votre vie…

Sur un objectif qui vous rendra fier de vous au dernier jour de votre vie.

Pour vous aider à trouver et atteindre cet objectif, vous pouvez lire cet article : La méthode (trop peu connue) pour atteindre tous vos objectifs.

Excellent. Passons à l’étape 7, une étape souvent oubliée pour devenir minimaliste, mais ô combien importante.

 

Étape 7
Pratiquez le minimalisme numérique

Je suis toujours choqué de voir le peu de personnes qui parle de minimalisme numérique.

C’est vrai, regardez n’importe quel blog sur le minimalisme, et vous verrez que presque personne ne s’exprime là-dessus.

Pourtant ?

C’est probablement le point le plus important. Même plus important que le désencombrement de votre maison.

Pourquoi ?

Parce que vous pouvez littéralement passer votre vie derrière un écran, sans même vous en rendre compte. Et c’est le problème avec le numérique : on ne se voit pas lorsque nous regardons notre portable, notre ordinateur ou notre télévision.

Lorsque l’on se trouve derrière un écran, nous sommes si absorbés par les actions qui se passent à l’intérieur, que l’on oublie littéralement la vie dehors… et même notre propre vie.

Alors, la prochaine fois que vous utilisez votre portable à table ou la prochaine fois que vous regardez la télévision, essayez de vous satelliser :

Sortez de votre corps, et observez-vous.

Personnellement, je ressens presque systématiquement de la honte, comme si je passais à côté de ma vie.

Bref, pour devenir minimaliste, passez moins de temps derrière un écran.

Croyez-moi, les résultats d’une telle pratique changeront votre vie, en plus de vous libérer du temps et de l’énergie pour ce qui compte vraiment dans votre vie.

Tenez, voici deux excellents articles sur le sujet :

L’importance d’une diète médiatique : coup de gueule contre les médias qui sabotent nos vies

Minimalisme digital : le guide complet pour simplifier votre vie numérique

Huitième étape, nous voici, nous voilà.

 

Étape 8
Devenez minimaliste en réduisant vos dépenses

L’argent représente un merveilleux moyen de réaliser ce que vous aimez.

Il n’est donc pas ni à diaboliser, ni à rejeter, ni à critiquer, et encore moins : à gaspiller.

En réalité, votre argent représente une de vos principales ressources.

Avec, vous pouvez réaliser de grandes choses.

Avec, vous pouvez accomplir vos ambitions.

Avec, vous pouvez réaliser vos rêves.

Donc pour devenir minimaliste, réduisez vos dépenses à l’essentiel :

  • Vos achats compulsifs : attendez une semaine avant d’acheter un objet qui vous a tapé dans l’œil ;
  • Vos abonnements : téléphone, box de vêtements ;
  • Vos dépenses récurrentes : loyer, électricité, eau…

Ainsi, vous allez avoir de l’argent de côté pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment…

Pour réaliser des activités qui vous tiennent à cœur…

Pour mener des projets qui vous rendront fier au dernier jour de votre vie.

Allez, passons à l’étape n° 9.

 

Étape 9
Habillez-vous comme un minimaliste

Chaque matin, vous vous demandez surement comment vous habillez.

Pourtant, laissez-moi vous dire quelque chose :

Les vêtements sont surestimés.

Beaucoup y voit un moyen de se sentir plus confiant. De se démarquer. De briller aux yeux des autres.

Mais croyez-moi : vous ne devriez pas laisser un quelconque objet changer la manière dont vous vous percevez.

Alors, pour devenir minimaliste, essayez de vous habiller plus simplement :

Bref, devenez minimaliste en simplifiant votre rapport aux vêtements et en dépensant moins d’énergie, moins d’argent et moins de temps à vous habiller.

Note : si les vêtements sont une valeur haute pour vous, oubliez ce que je viens de dire.

Allez, passons à l’étape 10, la dernière, la plus importante, qui représente le socle qui soutient toutes ces étapes.

 

Étape 10
Adoptez l’état d’esprit adéquat pour devenir minimaliste

Comme dit plus haut, le minimalisme est avant tout une question d’état d’esprit.

Vous devez créer ce shift dans votre cerveau, en mode « j’ai besoin de très peu pour vivre » (très peu d’objets, très peu d’amis, très peu d’activités). Une fois que vous parvenez, non pas à le comprendre, mais à l’intérioriser, vous pourrez simplifier votre vie et devenir minimaliste.

Comment faire ?

C’est la partie la plus compliquée, car la réponse, c’est : avec du temps.

Mais pas seulement, voici ce que vous pouvez effectuer pour accélérer le processus :

  • Expérimentez.

Essayez de vivre avec peu d’objets. De voir peu de personnes durant une semaine. De réduire vos sorties à l’essentiel.

Et ensuite, voyez les changements dans votre vie.

Vous allez vous apercevoir que finalement, vous vous êtes habitué.

Et en plus, vous avez plus de temps, d’argent et d’énergie à votre disposition.

  • Dressez cette liste.

Si vous avez du mal à désencombrer parce que vous pensez que tout vous servira un jour, alors listez 10, 20, 50, 100 objets que vous avez d’ores et déjà jetés, et qui ne vous ont jamais manqué.

C’est principalement utile pour vos objets au cas où et vos objets sentimentaux.

  • Répétez et intériorisez ces phrases.

Je vais vous donner le cœur de la pensée minimaliste.

Voici 3 phrases pour vous aider à adopter l’état d’esprit d’un minimaliste :

  • « vous avez le droit de choisir ce que vous voulez faire » ;
  • « vous avez le droit de faire ce que vous aimez faire ».
  • « vous avez le droit d’éliminer le superflu » ;

Une fois que vous intériorisez ces 3 phrases, que vous vous autorisez à choisir et à prendre le contrôle de votre vie, alors vous allez pouvoir devenir minimaliste et adoptez l’état d’esprit adéquat.

Pour vous aider encore davantage, voici une discussion que j’ai eue avec une amie blogueuse, Mylène, du blog Les Astuces de Mylène, où l’on vous donne 5 conseils pour adopter l’état d’esprit d’un minimaliste :

Avant de conclure, j’aimerais vous donner 5 conseils supplémentaires pour vraiment devenir minimaliste.

 

Bonus
5 astuces, en rafale, pour vous aider à devenir minimalisme

 

Astuce bonus n° 1
Pratiquez le minimalisme alimentaire

Simplifiez vos repas, reprenez la même liste de course chaque semaine et cuisinez pour plusieurs repas.

 

Astuce bonus n° 2
Voyagez léger pour devenir minimaliste

Lorsque vous partez en voyage, ne prenez que l’essentiel avec vous. Ne prenez pas de valise, un sac de 10 kg devrait suffire.

Le but, c’est de profiter et changer d’air, pas de vous encombrer.

Pour la liste des indispensables en voyage, voici un article de Philomène du blog Globe Trotting : Check-List Voyage : ne rien oublier dans son sac.

 

Astuce bonus n° 3
Lisez sur le minimalisme et la simplicité

Vous venez de lire un article sur le minimalisme et sur comment devenir minimaliste.

Ne vous arrêtez pas là.

Si vous aimez mon style et mes conseils, lisez les autres articles de ce blog. Si vous n’adhérez pas, voici une liste des 17 blogs minimalistes français les plus inspirants.

Idem, lisez des livres.

Quelques basiques, comme ça, en rafale :

 

Astuce bonus n° 4
 Connectez-vous à des communautés de minimaliste

Sur Facebook, vous pouvez rejoindre le groupe « Apprentis Minimalistes », créé et animé par une amie blogueuse, Mino Rakotozandriny.

Un groupe bienveillant, où vous pourrez échanger avec d’autres personnes qui essaient aussi de simplifier sa vie et se concentrer sur l’essentiel.

 

Astuce bonus n° 5
Inscrivez-vous aux Emails Privés pour apprendre à devenir minimaliste

Chaque jour, j’envoie un mail pour vous aider à devenir minimaliste. Ces mails sont vraiment très appréciés, les gens les attendent avec impatience. Vous pouvez les recevoir en rentrant votre prénom et votre adresse ci-dessous :

 

Place à la conclusion, comment devenir minimaliste ?

Cet article était long, je vous félicite d’être arrivé jusque-là.

Pour résumer, voici les étapes :

  1. Dresser le tableau en 3 colonnes.
  2. Listez les raisons qui vous poussent à devenir minimaliste.
  3. Désencombrez votre maison.
  4. Faites un bilan de votre temps, et réfléchissez aux activités à arrêter.
  5. Éliminez les personnes toxiques de votre entourage.
  6. Revoyez vos objectifs au minimum.
  7. Pratiquez le minimalisme numérique.
  8. Réduisez vos dépenses.
  9. Habillez-vous plus simplement.
  10. Adoptez l’état d’esprit d’un minimaliste

Pour conclure, j’aimerais vous dire ceci :

Devenir minimaliste changera votre vie à jamais. Vous ne ferez pas machine arrière par la suite.

Car en devenant minimaliste, vous allez avoir plus de temps, d’argent, d’énergie, de bande passante mentale, de liberté et de clarté d’esprit pour réaliser vos rêves et accomplir vos objectifs.

À partir du moment où vous allez vous concentrer sur l’essentiel, votre vie changera. Et c’est en simplifiant votre vie et réalisant ce qui compte pour vous que vous pourrez ressentir de la fierté au dernier jour de votre vie.

Donc, suivez les étapes de cet article. Remplissez votre tableau. Commencez à désencombrer votre maison. À prendre soin de votre temps.

Et dans 1 an, vous regarderez en arrière et vous vous remercierez de la décision que vous avez prise, ce jour-là.

Bon courage. Je crois en vous. Je sais que vous pouvez y arriver.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

  • Ton article est très intéressant. Pour moi, c’est la déconnection des écrans qui est l’étape la plus compliquée, surtout quand on est infopreneur – expat et que donc vos amis vivent loin de chez vous (vos vrais amis j’entends !). Mais je me soigne

    • En effet, la plus compliquée, mais aussi la plus importante, surtout lorsque l’on est infopreneur ^^

      Nous pouvons vite passer nos journées dessus, et surtout, s’inventer des excuses « oui oui, j’utilise Facebook pour bosser, j’te jure ! » ^^

      Mais bon, je t’avoue que j’ai aussi beaucoup de mal à m’en défaire. Par contre, les réseaux sociaux et moi, c’est fini. Et c’est tellement satisfaisant de ne plus être leur esclave.

  • En effet, tu as encore du boulot pour fermer les placards sans faire de bruits !

    Pour les écrans, je rajouterais même : les couper 1 à 2 heures avant de se coucher est excellent pour le sommeil.

    L’avantage du batch cooking réside aussi dans le fait qu’on cuisine plus sainement. Ça évite la « pizza surgelée qui dépanne »

  • Bonjour Florian,
    Comme d’habitude ton article est excellent.
    On voit ta générosité dans toutes les infos que tu mets à notre disposition.
    Merci pour les extensions chrome et ton fichier des 30 raisons pour devenir minimaliste. C’est super sympa !
    Petit clin d’œil, moi aussi j’adore Ludovico Einaudi !
    Tu as complètement raison de dire que le minimalisme est avant tout un état d’esprit.
    Le meilleur dans cette histoire c’est qu’au début de sa démarche on a un certain regard que l’on voit évoluer avec le temps.
    Par exemple en ce qui me concerne quand j’ai commencé à désencombrer ma maison je ne pensais faire que mon dressing (au tout début du début) puis est venu la cuisine, la salle de bains, mon bureau… ainsi de suite.
    Désormais je n’achète que très peu de biens matériel. D’ailleurs quand je DOIS acheter quelque chose ça me casse toujours un peu les pieds. Pas pour une question d’argent mais parce que cela veut dire qu’autre chose doit partir de chez moi (la règle de 1 chose qui rentre = une chose qui sort).
    Cela me demande donc un temps de réflexion.
    Pour limiter mes achats je me demande toujours ce que va m’apporter comme plus-value le nouvel objet.
    Il passe devant un véritable tribunal !
    Et en termes de qualité je suis devenue intraitable !
    C’est désormais mon état d’esprit et résister à la tentation n’est plus vraiment une résistance car je trouve cela très facile. Modifier toutes mes habitudes m’a pris du temps, mon bénéfice est tel aujourd’hui qu’il est hors de question que je revienne en arrière. C’est à ça que je pense quand je vois un nouvel objet.
    Donc je reste zen.
    Merci pour cet excellent article !
    Au plaisir d’une prochaine lecture 🙂

    • Oh oui, je te comprend totalement pour le « tribunal » :p
      Justement, je suis en train de lire « L’art de la simplicité », et Dominique Loreau explique l’importance de choisir de la qualité. C’est souvent un point que j’ai négligé ^^

  • Je dirais que sa c’est plutôt un guide et il est vraiment complet.
    Merci pour les détails.
    Vive le minimalisme !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >