3 étapes pour faire le tri dans tes vêtements

femme qui fait le tri dans ses vêtements

« Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir me mettre aujourd’hui ? »

Cette phrase ?

Elle est mythique.

« Le pull jaune ou le pull rouge ? Est-ce qu’il ira bien avec ce pantalon cramoisi ? Et puis, que vont en penser mes collègues ? »

Finalement ?

5 minutes plus tard, tu es toujours debout devant ton dressing, à ne pas savoir quoi porter.

Maintenant, imagine…

Tu ouvres ton dressing, et en à peine 30 secondes, tu as fait ton choix.

Et le mieux dans tout ça ?

C’est que tu n’as aucun doute. Zéro. Tu sais pertinemment que tes habits vont bien ensemble… et que tu vas pouvoir faire tourner des têtes dans la rue.

Merveilleux, non ?

Le secret pour y arriver est à la fois simple et paradoxal : tu dois désencombrer ton dressing.

Le but ?

De passer d’une armoire qui déborde (avec le fameux « je ne sais pas quoi me mettre »)…

À un dressing épuré, minimaliste, composé uniquement d’habits que tu aimes vraiment.

Maintenant ?

Tu as peut-être déjà essayé de te séparer de certains habits. En vain.

Deux cas de figure :

  1. Le problème de ma grand-mère. Ma grand-mère a voulu faire le tri dans ses habits. Elle a tout sorti… et puis elle a tout rangé, car « elle aimait tout ».
  2. Tu es tombé sur des vêtements sentimentaux. Une écharpe tricotée par mamie. Un pull offert par tata. Un bonnet récupéré chez une amie.

Finalement ? Tu as abandonné.

Mais pas de panique.

Cet article va non seulement t’expliquer comment désencombrer ton dressing… mais il va surtout t’expliquer comment réussir à désencombrer ton dressing.

La promesse est forte ?

Certainement. Mais je suis confiant dans ta capacité à faire du tri.

On est ok ?

On peut donc passer, avant même de rentrer dans le vif du sujet, à pourquoi désencombrer ton dressing.

 

La vraie raison de faire le tri dans ton dressing

Les raisons abondent :

  • Une garde-robe composée uniquement de tes vêtements préférés ;
  • Ne pas te faire écraser (et désamorcer) par ton nombre incroyable d’affaires ;
  • Ne plus te prendre la tête au sujet de ta tenue du jour ;
  • Et récupérer également du temps, négligeable, certes, mais parfois indispensable.

Pourtant ?

Ces 4 raisons ne sont rien par rapport à celle-ci : réduire ta fatigue décisionnelle.

Si tu as déjà lu plusieurs articles sur le sujet, tu sais surement déjà de quoi je veux parler.

Les exemples les plus cités sont Mark Zuckemberg et Steve Jobs, qui ont décidé de s’habiller tous les jours de la même façon, dans le but de ne plus devoir prendre de décision dès le matin.

Parce que tu vois : plus tu prends de décision au cours de la journée, et moins celles-ci sont de qualité.

En t’habillant plus simplement, sans réfléchir à la tenue que tu vas porter aujourd’hui, tu réduiras donc ton nombre de décisions.

Alors certes, tu n’as pas les mêmes responsabilités que Mark ou Steve. Mais parfois, un peu plus de sérénité, ça ne fait pas de mal.

Alors attention : ces 5 raisons sont excellentes.

Mais ? Tu te fiches peut-être de réduire ta fatigue décisionnelle. Toi, tu veux peut-être simplement passer moins de temps à choisir tes vêtements.

C’est pour cette raison que la raison de désencombrer ton dressing doit être personnelle. C’est d’ailleurs l’étape 1…

Que l’on verra juste après les 5 options pour faire le tri dans ton dressing.

 

5 options pour désencombrer ton dressing

Elles peuvent t’aider à désencombrer ton dressing… ou du moins te donner des pistes.

 

Option n° 1
Porte tous les jours les mêmes vêtements

La solution extrême, mais diablement efficace, c’est de porter tous les jours les mêmes vêtements.

Alors bien sûr, tu peux avoir deux tenues différentes, pour apporter un peu de variété, mais pas plus. Le but, encore une fois, c’est de savoir exactement ce que tu vas porter le jour suivant.

Par exemple ?

Je n’ai que deux tenues. Un jean avec un pull gris. Un pantalon moutarde avec un pull Bordeau (je sais, je n’ai jamais su m’habiller correctement). Comme ceci :

Florian Richard, deux tenues différentes

De cette manière, je ne réfléchis jamais à ma tenue du jour. Si ça t’intéresse, j’ai écrit un article sur le fait de porter tous les jours les mêmes vêtements. Je t’y présente les 9 avantages, et les 3 étapes pour y parvenir (ainsi que quelques nuances).

 

Option n° 2
Emballer tous tes vêtements

Étrange ? En effet.

Efficace ? Carrément.

Tu vas prendre des cartons, et tu vas y mettre tous tes vêtements de la saison actuelle, rangés par catégorie. Et chaque jour, tu vas récupérer ta tenue du jour à l’intérieur, que tu laisseras ensuite dans ton armoire.

Au début ? Ça va te demander un peu plus de temps pour t’habiller.

Mais à la longue ? Tu verras que certains de tes vêtements attendront toujours patiemment dans tes cartons… même plusieurs semaines après.

 

Option n° 3
Le projet 333

Le projet 333 est le suivant : tu vas sélectionner 33 pièces de vêtements que tu porteras pour les 3 prochains mois.

Voici les vêtements qui comptent comme une pièce :

  • vêtement ;
  • bijoux ;
  • accessoire ;
  • vêtement d’extérieur.

Ne compte pas :

  • vêtements de sport ou de bricolage ;
  • alliance ;
  • sous-vêtement ;
  • pyjama.

Ce projet 333 peut être utile pour te rendre compte que tu n’as besoin que de très peu pour t’habiller correctement.

Après ?

Je ne suis pas un grand fan de ce projet. Je le trouve trop restrictif. Devoir respecter un certain nombre de vêtements ne m’enchante pas. Je t’explique ma pensée dans cette vidéo :

 

Option n° 4
La méthode des cintres

Si la méthode des cartons (option 2) ne te plaît pas, tu peux utiliser une méthode plus soft : la méthode des cintres.

Tu vas accrocher tes vêtements sur des cintres, placés à l’envers. Et chaque fois que tu vas utiliser un vêtement, tu vas remettre le cintre à l’endroit.

Au fil des semaines, tu vas te rendre compte que certains cintres seront toujours à l’envers. Tu décideras à ce moment-là si tu veux vraiment les garder.

 

Option n° 5
Désencombre ton dressing suivant les couleurs

En fonction de la couleur de ta peau et de tes cheveux (et d’autres trucs encore), certaines couleurs te vont mieux que d’autres.

Tu peux en profiter.

Lorsque tu désencombres ta garde-robe, tu peux décider de garder uniquement un certain type de couleurs, et de virer les autres.

Tiens, comme je ne suis pas calé pour t’aider à déterminer les couleurs qui te correspondent le mieux, je te renvoie vers cet article de Youmna :

–> Comment choisir les couleurs de ses vêtements.

Parfait.

Maintenant, j’ai une dernière option pour toi. J’ai compilé, dans une formation 100 % gratuite, les 10 stratégies les plus efficaces pour t’aider à te séparer facilement de tes objets.

Si tu as du mal à désencombrer, cette formation t’aidera vraiment. Tu peux la recevoir en cliquant ici

C’est le moment de passer aux 3 étapes, tu ne penses pas ?

 

3 étapes pour désencombrer ta garde-robe

Étape 1
Pourquoi tu veux désencombrer ton dressing ?

Soyons clairs :

Tu n’as pas besoin de connaître le « pourquoi » pour réussir à désencombrer ton dressing.

Mais savoir pourquoi tu fournis autant d’efforts ; savoir pourquoi tu te donnes autant de mal ; savoir pourquoi tu prends autant de risques, savoir tout ça va t’aider à parvenir à tes fins.

Si tu ne sais pas où tu vas ni pourquoi tu y vas, tu seras plus vite démotivé.

De plus, en sachant exactement pourquoi tu désencombres ton dressing, tu vas pouvoir te rattacher à cette raison lors de choix périlleux.

Par exemple, si tu tombes sur un vêtement offert par un de tes proches, tu auras de la difficulté à t’en séparer. Mais en te rattachant à cette raison principale, à ce « pourquoi », tu pourras réussir à t’en séparer plus facilement.

Donc ?

Réfléchis à ton pourquoi. Parmi les principales raisons ?

  • T’entourer de vêtements qui te correspondent ;
  • Gagner du temps le matin ;
  • Réduire ton nombre de décisions inutiles ;
  • Gagner en sérénité (en voyant ta garde-robe épurée) ;
  • Agir pour l’environnement en ne possédant que ce dont tu as besoin, et pas plus ;
  • Avoir un dressing plus beau, plus minimaliste ;
  • Etc.

Alors attention : il faut que cette raison résonne en toi. Tu ne dois pas y penser avec le mental. Tu dois le ressentir au plus profond de ton être.

Ça doit sonner comme une évidence pour toi.

Tu dois vraiment pouvoir te dire : « ouah, c’est vrai que ma vie sera meilleure avec un dressing minimaliste. Je veux vraiment réussir à le désencombrer. »

Donc ? Réfléchis-y.

Une fois que c’est ok, tu peux passer à l’étape 2, la plus « amusante ».

 

Étape 2
Réunis tous tes vêtements au même endroit

Tu vas vider l’intégralité de ton dressing, et tu vas ensuite l’étaler par terre, ou sur ton lit.

Mais tu ne vas pas t’arrêter là.

Tu vas également aller chercher les vêtements qui se trouvent un peu partout dans ta maison, pour les mettre ensemble.

L’objectif ?

Avoir tous tes vêtements réunis dans un seul et même endroit, de sorte à trier objectivement, à garder l’essentiel.

Ensuite ?

Une fois que tous tes vêtements sont empilés sur ton lit ?

Tu vas les séparer en plusieurs catégories :

  • Pantalons, shorts et jupes ;
  • Robes ;
  • T-shirts ;
  • Pull ;
  • Manteaux ;
  • Sous-vêtements ;
  • Chaussettes ;
  • Accessoires (bonnets, gants…) ;
  • Bijoux.
  • (Normalement, je n’ai rien oublié).

Cette étape bis te sera particulièrement utile si tu possèdes beaucoup — trop — de vêtements.

Une fois que c’est bon, on peut passer au tri pur et dur : savoir quoi garder… et quoi donner.

 

Étape 3
Va chercher 4 cartons, et commence à trier tes vêtements

Tu vas prendre 4 cartons (ou 4 sacs), que tu vas nommer ainsi :

  • Je garde ;
  • Je jette ;
  • Je vends ;
  • Je donne.

Chaque carton aura donc son utilité (qui, je trouve, est assez explicite pour que je me donne la peine de te l’expliquer).

Et tu vas trier exactement dans cet ordre-là : garder, jeter, vendre et donner.

Voyons plus en détail chaque carton.

 

Tu vas commencer par prendre le carton « je garde ».

4 étapes pour déterminer quels vêtements tu vas garder :

  1. Tu vas étaler tous les vêtements d’une même catégorie devant toi ;
  2. Ensuite, sans les toucher, tu vas sélectionner ceux dont tu es sûr de vouloir garder ;
  3. Si tu n’en as pas assez, tu vas ensuite utiliser la règle des 90 %. Tu vas prendre chaque vêtement dans ta main, et tu vas noter son importance sur 100 (du point de vue de la beauté, des souvenirs ou de l’utilité). Si la note dépasse 90, tu le gardes. Sinon, tu t’en sépares.
  4. Tu vas ensuite te séparer de tous tes autres vêtements, en les répartissant dans les 3 autres cartons.

 

Tu vas jeter tes vêtements :

  • Déchirés (et non réparable) ;
  • Vraiment moches, que personne ne voudra ;
  • Trop abîmés ou trop usées.

 

Tu vas vendre tes habits :

  • Qui valent vraiment beaucoup d’argent (comme les affaires et accessoires de luxe, par exemple) ;
  • Qui se vendent facilement (sur Vinted ou Leboncoin)

 

Et tu vas donner :

  • Absolument tous tes autres habits.
  • Ils doivent représenter plus de 50 % des vêtements qui attendent encore patiemment sur ton lit.

Voilà comment désencombrer efficacement ton dressing :

  • Tu réunis tous tes vêtements ;
  • Tu t’équipes de 4 cartons ;
  • Tu sélectionnes d’abord les vêtements que tu veux vraiment garder ;
  • Et tu te sépares de tous les autres, en mettant l’accent sur le don plutôt que sur la vente ou la benne.

Maintenant ?

Je suppose que tu dois encore te poser certaines questions. Voici les 4 plus courantes.

 

4 réponses aux 4 questions sur les plus courantes pour t’aider à faire le tri dans tes affaires

 

Question n° 1
Comment être sûr que je ne vais pas manquer de vêtements ?

Le but n’est pas de te séparer de tous tes vêtements… pour qu’ensuite tu sois en manque.

Surtout pas.

Tu peux posséder 14 t-shirts, et quand même jouir d’une garde-robe minimaliste.

Le plus important n’est pas le nombre de vêtements que tu possèdes, mais leur utilité dans ta vie. Si tu as besoin de 10 pantalons, garde 10 pantalons.

Après : tu sais mieux que quiconque le nombre de vêtements dont tu as besoin. Ça dépend de ton nombre de machines à la semaine, du boulot que tu fais ou du sport que tu pratiques.

Si jamais tu as peur de manquer ?

N’hésite pas à garder plus que nécessaire. Mais ne te sers pas de cette phrase comme excuse pour garder tout un tas d’objets « au cas où ».

 

Question n° 2
Comment faire le tri dans les vêtements qu’on m’a offert ?

Ma réponse va être aussi simple que douloureuse : s’ils ne font pas partie de tes préférés, de ceux que tu as instinctivement gardés, alors donne-les.

Tu n’es pas obligé de te forcer à conserver des vêtements dans ton dressing qui ne te plaisent pas. Même si ce sont des cadeaux. Même si la personne y a dépensé du temps, de l’argent et de l’énergie.

Le but d’un cadeau est de te faire plaisir. Pas de t’ajouter un boulet au pied.

Alors si la seule raison pour laquelle tu gardes le vêtement est la culpabilité à l’idée de t’en séparer, donne-le.

 

Question n° 3
Dois-je garder mes vêtements d’intérieur ?

Ne déclasse pas tes vêtements en vêtements d’intérieur. Ils ne te serviront jamais.

De plus : tu dois te sentir aussi à l’aise à l’extérieur qu’à l’intérieur (après, difficile de se ramener en chausson au supermarché, mais tu m’as compris).

Je ne vais pas m’attarder longtemps sur cette question, car Mylène du blog Les Astuces de Mylène a écrit un long article dessus :

–> L’erreur à éviter quand on tri ces vêtements.

 

Question n° 4
Que faire des vêtements entre les deux ?

La méthode des 90 % est impardonnable. Elle te permet de garder uniquement les vêtements que tu préfères.

Maintenant ?

Je comprends que tu conserves encore certains doutes :

  • « est-ce que je fais le bon choix ? » ;
  • « est-ce que je ne vais pas en avoir besoin plus tard ? » ;
  • « je pourrais quand même l’utiliser de temps en temps » ;
  • « il n’est pas si mal après tout » ;
  • « j’aimais vraiment le porter pendant un temps, peut-être que l’envie me reprendra un jour »…

Dans ce genre de situations ?

Certains blogueurs ou coachs en désencombrement te conseillent de les mettre dans un carton « en attente ».

Pour moi ?

Ce conseil est pourri. C’est de la merde.

Tu ne devrais pas avoir de carton « peut-être », pour la simple et bonne raison que ton désencombrement doit être expéditif. Tu dois commencer et finir le désencombrer de ta garde-robe dans la même journée.

De cette manière, tu t’en débarrasses, et le bouleversement sera si soudain et si positif que tu n’auras pas envie de réencombrer ensuite.

Alors prends une décision :

  • Sois tu gardes le vêtement ;
  • Soit tu t’en sépares.

Mais ne le laisse pas en attente, ne le laisse pas le cul entre deux chaises (l’expression est d’autant plus drôle s’il s’agit d’un pantalon ^^).

Après ?

Si tu hésites, c’est peut-être que l’habit en question n’est pas si important pour toi. Sinon, tu n’hésiterais pas, et tu l’aurais directement mis dans le carton « je garde ».

Donc à toi de voir.

Tu peux le garder… ou le donner. Mais ne le laisse pas dans un carton pendant 1 mois. Tu vas ainsi clôturer ton dossier mental « désencombrement du dressing ».

 

Et voilà comment on désencombre son dressing.

Simple, non ?

Honnêtement ? En une après-midi, tu peux commencer et finir cette tâche, à la fois longue, difficile, mais tellement appréciable.

Les vêtements sont un peu des compagnons de route. On les porte chaque jour. Ils nous accompagnent partout où nous allons. C’est important de bien s’habiller et d’apprécier nos affaires.

Et c’est aussi important de les laisser respirer dans notre dressing, de leur laisser de la place.

Maintenant, je ne vais pas te mentir.

  • Oui, ce sera compliqué.
  • Oui, tu vas avoir peur de regretter, peur de manquer.
  • Oui, tu vas culpabiliser.
  • Et oui, tu vas même peut-être chialer toutes les larmes de ton corps, parce que tu vas te séparer de certains vêtements qui te rappellent de vieux souvenirs… ou des personnes décédées.

Mais c’est le jeu.

Et surtout ? Après tu te sentiras bien mieux. Tu pourras profiter d’un dressing minimaliste. Tu gagneras du temps, de la sérénité et de la clarté d’esprit.

Vraiment : désencombrer ton dressing marquera une nette différence dans ta vie. C’est un changement mineur qui peut considérablement accroître ton niveau de bien-être et de bonne humeur.

Donc ?

Il ne te reste plus qu’à mettre la main à la pâte (je n’ai jamais aimé cette expression, mais bon, elle semblait appropriée). Relis l’article une autre fois, suis les étapes à la lettre, et lance-toi, bordel de Dieu.

C’est en désencombrant que l’envie te viendra de continuer. Et une fois que tu seras lancé, rien ni personne ne pourra t’arrêter. Jusqu’à ce que tu relèves la tête, 4 heures plus tard, plusieurs cartons remplis de plusieurs centaines de vêtements alignés devant toi, prêt à partir pour une association.

Un dernier conseil au passage : emmène tes vêtements à une association le plus vite possible, le jour même idéalement.

Je te souhaite bon courage, tu peux le faire, tu en as les capacités, je te le promets.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>