Ces 6 blocages t’empêchent de désencombrer ta maison

6 blocages t’empêchent de te séparer facilement de tes objets.

Le but de cet article ? Les repérer, et les EXTERMINER.

Oui, le mot est dur. Le mot est fort. Le mot est criant de haine. Mais le mot est juste, car ces fourbes ruinent tous tes efforts.

Tu es prêt à les découvrir ? C’est parti.

 

Blocage n° 1
La peur de manquer

Le premier blocage, c’est le fameux « au cas où ». Tu gardes tes objets parce qu’après tout « on ne sait jamais, ils peuvent toujours servir ». Tu as peur de manquer, peur de regretter.

Ce blocage permet d’éviter des erreurs et d’économiser de l’argent. Mais il nuit aussi à ton désencombrement :

  • Tu vas accumuler des centaines d’objets dont tu n’as pas l’utilité ;
  • Résultat : ta maison va se transformer en entrepôt La Foir’Fouille ;
  • Et le comble ? Lorsque tu auras besoin d’un objet en particulier, tu iras l’acheter en magasin. Car tu seras incapable de le trouver dans la décharge qui te sert de maison.

Alors la question qui se pose est la suivante :

 

Comment lever ce blocage ?

J’ai déjà écrit un article sur les objets au cas où. À l’intérieur, je te présente 5 moyens de t’en séparer facilement. Je t’invite à le lire directement (les conseils marchent à tous les coups) :

–> Séparez-vous facilement de vos objets « au cas où » en 5 étapes inhabituelles.

Parfait.

Place au deuxième blocage. Tout aussi coriace.

 

Blocage n° 2
Le lien sentimental

Ce blocage concerne les cadeaux et les objets qui te rappellent des souvenirs. Tu conserves un lien émotionnel fort avec ces objets. Par conséquent il est plus difficile de t’en séparer :

  • Tu culpabilises.
  • Tu as peur de vexer la personne.
  • Tu te sens coupable, rien qu’à l’idée de t’en séparer.

Ne t’inquiète pas. Ce lien émotionnel, tout le monde le ressent. Alors…

 

Comment exploser ce blocage ?

Tu as plusieurs solutions :

  • Dans le cadre d’un cadeau, pense à l’envers. Si ça ne te dérange qu’on se sépare des cadeaux que tu offres, considère que c’est la même pour les autres.
  • Dans le cadre d’un souvenir, questionne son importance. Si le souvenir est important pour toi, il ne va pas disparaître au moment où tu te sépares de l’objet.
  • Force-toi à t’en séparer. Si la seule raison pour laquelle tu gardes un objet est la culpabilité, alors force-toi à le donner. Ce sera douloureux sur le moment, mais après, la douleur laissera place à un sentiment de liberté et de légèreté.

Excellent.

Maintenant, blocage suivant. Le plus fourbe.

 

Blocage n° 3
La peur de perdre de l’argent

Ce blocage concerne les objets que tu as payés cher. Plus cher que tu ne pouvais te le permettre. L’achat compulsif par excellence.

Mais voilà, dilemme.

  • Tu ne l’utilises pas, donc, tu veux t’en séparer.
  • Mais tu veux aussi en tirer un bon prix, car tu l’as payé cher.
  • Le problème, c’est qu’il est d’occasion.
  • Alors ? Tu as l’impression de jeter de l’argent par les fenêtres.

J’ai une bonne, et une mauvaise nouvelle pour toi. Commençons par la mauvaise.

La mauvaise nouvelle, c’est que ce blocage est aussi un biais psychologique. Et donc ? Ton cerveau est programmé pour accorder plus de valeur à tes objets qu’ils n’en ont en réalité.

 

Zoom sur l’effet de dotation.

L’effet de dotation, c’est la tendance à sous-estimer ce qui ne nous appartient pas et à surestimer ce qui nous appartient. Une étude pour te l’expliquer : 

Dans une étude démontrant la puissance de l’effet de dotation, Daniel Kahneman et ses collègues ont distribué des tasses de café à la moitié d’un groupe.

Ils ont ensuite demandé à quel prix ils seraient prêts à la vendre. Aux autres, ils ont demandé combien ils seraient prêts à dépenser pour acheter la même tasse de café.

Finalement, ceux qui « possédaient » la tasse refusaient de la vendre pour moins de 5,25 dollars, tandis que les autres n’étaient prêts à débourser qu’entre 2,25 et 2,75 dollars pour l’obtenir.

Fourbe ? En effet. Mais pas de panique. Il reste la bonne nouvelle : tu vas pouvoir utiliser ce biais psychologique à ton avantage.

 

Comment détruire ce blocage

Tu vas prendre le problème à l’envers.

Au lieu de te demander : « combien je veux vendre cet objet », tu vas te demander : « combien je serais prêt à l’acheter si je ne l’avais pas déjà ».

Et là : boummm. Le résultat sera tragique.

Tu vas te rendre compte qu’il ne vaut pas les centaines d’euros que tu as déboursés pour l’acquérir. Résultat ? Tu vas le vendre plus rapidement.

Mais je le conçois : prendre le contrepied de l’effet de dotation n’est pas toujours suffisant.

Alors ? Tu peux utiliser les mêmes conseils que pour les objets sentimentaux :

  • Force-toi à le donner. La pilule sera dure à avaler sur le moment, mais encore une fois, la douleur laissera place à un sentiment de liberté et de légèreté.
  • Entoure-toi uniquement d’objets qui te plaisent vraiment. Un des buts du désencombrement, c’est aussi de se créer un environnement propice à notre bien-être. Donc ne garde que des choses belles ou utiles.

Perfecto.

Passons au quatrième blocage, tu veux.

 

Blocage n° 4
La peur de disparaître

La peur de disparaître, c’est la peur qu’on ne se souvienne plus de nous après notre mort.

On garde donc des objets à offrir à nos amis, nos enfants ou nos petits-enfants. Souvent des vêtements, mais aussi des meubles, du matériel de cuisine voire des livres d’école.

Cette peur est légitime : on compte sur nos possessions pour exister à notre place après notre mort.

Mais voilà : c’est une mauvaise idée. Si tu veux rester dans les consciences après ta mort, alors ne collectionne pas les objets. À la place, réalise des actions qui méritent qu’on en parle encore dans 10, 50 voire 200 ans.

Pour faire disparaître la peur de disparaître, je ne connais pas de conseils spécifiques.

 

Le seul que je pourrais te donner est le suivant :

Les autres ne veulent pas de tes objets.

  • Ne garde pas de vêtements à offrir à tes petits-enfants. Les modes changent, ils n’en voudront pas.
  • Ne garde pas de meubles pendant plusieurs années pour les offrir à tes enfants. Ils voudront leur propre déco, pas la tienne.
  • Ne garde pas tes livres d’école pour tes petits-enfants. Ils n’étudieront pas les mêmes œuvres.

Bref : n’accumulent pas d’objets pendant plusieurs années dans l’espoir de les donner à tes proches. Car si tu fais preuve d’honnêteté envers toi-même, c’est du pur égoïsme. Tu n’as pas envie de disparaître, donc tu essaies de vivre à travers tes possessions.

Donc ? Donne tes objets… mais pas à tes proches.

À des associations. À des personnes dans le besoin. À des œuvres caritatives. Peu importe. Mais vire-les de chez toi.

Pour les deux blocages suivants, on va aller plus vite. Ils sont moins courants. Et plus facilement « soignables ».

 

Blocage n° 5
La peur de gaspiller

Parfois, tu vas devoir jeter tes objets. Les plus écolos d’entre vous auront peur de gaspiller. Mais le vrai gaspillage, c’est de stocker des objets qui ne servent pas.

Alors donne. Et jette ceux qui sont trop moches, trop vieux ou trop inutiles.

Encore une fois : concentre-toi sur le sentiment de liberté et de légèreté après t’être séparé d’un objet. Sur le court-terme, ce sera toujours désagréable. Tu douteras et tu auras peur. Mais ensuite, ce sera que du bonus.

Et le dernier blocage (le suspens est à son comble)…

 

Blocage n° 6
Ne pas savoir par où commencer

Devant l’ampleur du combat, c’est possible que tu ne saches pas par où commencer. Tu rentres chez toi, et chaque pièce est encombrée. Tu te sens dépassé, et finalement, tu ne commences même pas.

Ce blocage ? Je ne vais pas le détailler dans cet article, pour la simple et bonne raison que j’ai créé une formation 100 % gratuite sur le sujet. Tu peux la télécharger ci-dessous :

 

Voilà pour les 6 blocages qui t’empêchent de désencombrer ta maison.

Honnêtement ? Ces blocages ne sont rien par rapport aux bienfaits du désencombrement (plus de temps pour réaliser ce qui est important pour toi, plus de clarté mentale, une vie plus simple, etc…). Si tu te forces à jeter, et si tu décides de désencombrer une bonne fois pour toutes ta maison, ces 6 blocages sauteront d’eux-mêmes.

Encore une fois : le plus dur, c’est lorsque tu prends la décision de t’en séparer. Car une fois qu’ils ne seront plus chez toi, tu vas simplement les oublier.

Alors vas-y. Commence à désencombrer. Sépare-toi des objets que tu ne veux plus. Fais sauter tes blocages.

D’ailleurs, dis-moi en commentaire : quel blocage t’empêche le plus de te séparer de tes objets ? Ça m’intéresse !

Florian

Vous voulez devenir minimaliste? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>