Pourquoi et comment arrêter d’acheter compulsivement

Femme qui achète compulsivement

Stop tout !

Dans les lignes qui suivent, tu vas découvrir :

  • Le quizz en 19 questions pour savoir si tu es un acheteur compulsif (et à quel degré).
  • Pourquoi tu achètes compulsivement ;
  • Ainsi que 11 (10 +1) techniques pour exploser ton addiction aux achats.

Tu veux être sûr que l’article est fait pour toi ? Lis la description ci-dessous, et si tu te reconnais, continue la lecture :

Tu ressens souvent le besoin d’acheter. À la limite : l’acte d’achat est plus important que l’achat en lui-même. Il te faut dépenser ton argent.

Mais après ?

Après tu regrettes. Tu ressens une forte culpabilité. Un sentiment de honte intense. Tu essaies d’oublier le plus rapidement possible ton achat.

Bref : tu ne ressens plus de plaisir à l’achat. Mais tu achètes quand même, compulsivement, parce que tu en as besoin.

Tiens, voici une définition technique (comprends : chiante), de l’achat compulsif (ou oniomanie –> nom à l’image de la définition) :

L’achat compulsif est un comportement d’achat incontrôlé avec une tendance répétitive aux dépenses provoquant des conséquences négatives au niveau personnel, familial et social. L’achat compulsif est un trouble qui fait aujourd’hui consensus »

Maintenant, si tu te reconnais, sache qu’il existe des moyens de t’en sortir. Je t’en présente 11 (10 +1) dans cet article.

Mais avant ça, place au quizz. Il va déterminer ton degré d’addiction (si on peut dire ça comme ça).

 

À quel point es-tu acheteur compulsif ?

Il y a différents degrés dans les achats compulsifs. Pour chaque question, réponds simplement « oui » ou « non ». Je te donnerais le résultat à la fin du test.

 

Moins de 5 : tu n’as aucun problème avec les achats compulsifs.

Entre 5 et 8 : tu as une difficulté à résister au désir d’acheter (les conseils qui suivent te seront particulièrement utiles).

Entre 8 et 12 : c’est une phase à risque. Sois vigilant. Prends des mesures sur toi-même [détourner ton attention, ne pas te récompenser, trouver une alternative à tes enfants, carnet de bord, etc… –> on verra tout ça dans la suite de l’article].

Plus de 12 : tu es un acheteur pathologiques. Tu n’as plus de contrôle, plus de plaisir et tu ne peux pas imaginer les conséquences de tes actions [conflits de couple, conflit de famille, etc]. Cet article ne va pas suffire pour toi : il faut que tu ailles voir un spécialiste.

Excellent. On peut passer aux 11 techniques pour t’aider à arrêter les achats compulsifs.

 

10 techniques pour t’aider à arrêter les achats compulsifs

Voici 10 astuces qui marchent vraiment pour arrêter d’acheter compulsivement.

Et si tu restes jusqu’à la fin de l’article, tu vas découvrir une technique bonus, inspirée du minimalisme. Elle est aussi puissante que les autres, voire davantage.

C’est parti.

 

Technique n° 1
Interroge la raison derrière l’achat compulsif

Pourquoi est-ce que tu achètes compulsivement ? Voici 2 pistes de réponse :

  • Un manque de confiance en toi. Tu achètes pour combler un manque de confiance, un manque de beauté. C’est notamment le cas de Vanessa dans l’émission « ça commence aujourd’hui » sur les acheteurs compulsifs* ».
  • Un problème dans ton enfance. Tu as souffert pendant l’enfance, et tu te rattrapes lorsque tu commences à gagner ton propre argent. Comme Marie ou Fuzia dans l’émission « ça commence aujourd’hui ».

Ensuite, tu peux aussi te demander à quelles occasions tu achètes. Voici les 4 profils d’acheteurs différents :

  1. L’acheteur émotionnel. Tu vas super bien, ou super mal, donc tu achètes.
  2. L’acheteur impulsif. Un truc te tape dans l’œil, tu l’achètes.
  3. L’acheteur fanatique. Tu es fan de quelque chose, tu vas tout acheter. Par exemple : toutes les pointures d’une même paire de chaussures. Ou tous les albums d’un artiste.
  4. L’acheteur pathologique. Celui-ci est compulsif et malade. Il n’achète plus de manière réguler, mais il achète parce qu’il souffre. On est dans l’addiction.

Si tu parviens à savoir quand et pourquoi tu achètes, tu pourras trouver des moyens de réduire ta dépendance aux achats compulsifs.

Maintenant : attention.

Ne passe pas trop de temps sur cette première technique. Car savoir pourquoi tu achètes ne résoudra pas le problème. À la place, privilégie l’approche systémique : tu te fous du « pourquoi », tant que tu trouves le « comment ».

Donc passons aux autres techniques. Essaie-les toutes [une par une]. Et garde celles qui marchent pour toi.

 

Technique n° 2
Tiens un carnet d’achat compulsif

Le carnet d’achat compulsif t’accompagnera chaque jour.

Chaque fois que tu auras envie d’acheter compulsivement, tu vas noter 4 choses :

  1. Qu’est-ce qui déclenche ton envie [solitude, joie extrême, stress…]
  2. Sa durée [quelques heures, quelques jours…]
  3. Son intensité [faible, moyenne, élevé, cauchemardesque]
  4. Et les solutions pour ne pas y succomber.

Plusieurs utilités au carnet.

La première, tu vas pouvoir repérer des schémas. Tu vas apprendre à mieux te connaître. Par exemple, si tu sais que ton envie se déclenche lorsque tu t’ennuies, tu doubleras ta vigilance la prochaine fois.

La deuxième, tu vas pouvoir trouver des solutions. Ça te donnera du pouvoir. De la confiance en toi.

La troisième, tu vas pouvoir demander de l’aide plus facilement. Car si tu vois qu’à chaque envie tu craques, tu seras plus enclin à demander l’aide d’un spécialiste.

Donc, commence à tenir ce carnet. Il t’aidera. C’est sûr.

 

Technique n° 3
Laisse-toi une nuit de réflexion avant d’acheter

L’achat compulsif, par définition, c’est un achat que l’on effectue sur le coup de l’émotion, sans réfléchir.

Donc, la prochaine fois, laisse-toi une nuit de réflexion. Tu vas pouvoir peser le pour et le contre, et ne pas l’effectuer dans la précipitation. Comme l’a si bien dit Cristina Bonnito, ça t’évitera ainsi la sensation de mauvaise conscience et de vide :

Acheter ne rend pas heureux. La consommation nous laisse même souvent une sensation de mauvaise conscience et de vide. Il est indispensable de distinguer la dépense utile et nécessaire de l’achat impulsif » 

 

Technique n° 4
Compense ton désir d’acheter par un autre

Pour arrêter n’importe quelle addiction, tu dois remplacer ton désir par un autre.

Imagine un évier rempli d’eau.

L’addiction, c’est le bouchon qui empêche l’eau de s’écouler. Si tu retires le bouchon, l’eau s’écoule. Et ce n’est pas une bonne chose.

Dans ce cas ?

Pour que l’eau ne s’écoule pas ? Tu dois remplacer le bouchon « addiction » par un autre.

Par exemple, au lieu d’acheter, tu vas faire quelque chose que tu aimes. Comme cuisiner. Ou faire du sport. Tu enlèves le bouchon « achat » et tu le remplaces par le bouchon « faire des pompes ».

L’objectif consiste à te changer les idées, à penser à autre chose.

Parfait.

Pas besoin de détailler énormément les autres techniques. On va donc aller plus vite. C’est reparti.

 

Technique n° 5
Ne pas te récompenser

« J’ai fait quelque chose de bien, je peux me permettre d’acheter cette robe ».

Non !

Dans le cadre des achats compulsifs, tu ne dois pas te récompenser. Tu ne dois pas te trouver d’excuses, de prétexte pour dépenser ton argent.

 

Technique n° 6
Respire au lieu d’acheter compulsivement

La respiration marche toujours. Lorsque tu ressens l’envie [voire le besoin] d’acheter, respire profondément.

L’objectif ? Prendre du recul sur l’achat, au lieu de sauter directement dessus.

Tiens, voici une respiration puissante que tu peux réaliser :

 

Technique n° 7
Désabonne-toi des newsletters commerciales

Les achats compulsifs s’effectuent le plus souvent sur Internet.

Comme le suggère l’auteure de Money Thérapie, la première étape, c’est de te désabonner des newsletters commerciales pour ne plus être constamment tenté.

Donc si ce n’est pas encore fait, vas-y.

Note : d’ailleurs, c’est une bonne idée de réduire ton flux d’emails pour vivre plus simplement et sereinement. Si ça t’intéresse, j’ai écrit un article sur le minimalisme digital : le guide complet pour faire le tri dans ta vie numérique (il va vraiment t’aider à te sentir mieux au quotidien).

 

Technique n° 8
Fixe-toi une limite d’achat

Si vraiment tu n’arrives pas à te contrôler, voici une technique efficace : 1 objet qui rentre, 1 objet qui sort.

Alors attention.

Généralement, je n’aime pas ce conseil. Pour moi, il est trop strict et privatif. Mais dans le cadre des achats compulsifs ? C’est une bonne idée.

Par exemple ? Tu peux te fixer la limite de 5 pantalons dans ta penderie. De cette manière, si tu achètes un nouveau pantalon, tu dois te séparer d’un autre.

En gardant cette règle en tête, tu réduiras tes achats compulsifs, car tu n’auras pas envie de te séparer d’un ancien pantalon.

 

Technique n° 9
Payer en liquide

Si tu veux aller plus loin pour réduire tes achats compulsifs : arrête d’acheter par Internet, et paye seulement en liquide.

Comme l’argent est dématérialisé, tu ne te rends pas compte de la somme que ça représente. En payant en liquide, ça va te refroidir.

Tu peux aussi convertir tes achats en heure de travail. Par exemple, si tu gagnes 20 €/h, il te faut travailler 5 heures pour te payer un pantalon à 100 €. Est-ce que ça vaut le coup ? À toi de me le dire.

 

Technique n° 10
Aller voir un spécialiste d’achat compulsif

Toutes les techniques que je viens de te présenter fonctionnent.

Je n’ai pas détaillé beaucoup, car je voulais garder l’article court. Mais je te promets que si tu les appliques, tu verras déjà une nette différence.

Mais voilà : si aucune de ces techniques ne marche pour toi… ou si tu n’as pas la force ni le courage de les mettre en place [dans le cadre d’une addiction, c’est toujours difficile], alors va voir un spécialiste. Comme un psy, ou un expert en addiction.

Tu peux même aller plus loin en te plaçant sous curatelle, pour que quelqu’un d’autre gère tes dépenses à ta place [tout en allant voir un spécialiste à côté, pour guérir ta fièvre acheteuse].

 

Allez, place à la conclusion.

Si les achats compulsifs te bouffent la vie, alors agie.

N’attends pas d’être sur ton lit de mort, endetté jusqu’au cou, pour commencer à changer. C’est maintenant que tout se joue.

Ce ne sera pas facile. Ni même agréable. Mais c’est le prix à payer pour un avenir plus serein.

Un autre conseil, qui peut t’être utile, c’est de désencombrer ta maison. En réunissant tous tes objets d’une même catégorie au même endroit, tu vas te rendre compte de tout ce que tu possèdes.

Et là ?

Boum. L’électrochoc.

Tu ne pourras plus nier ton problème d’achat compulsif. Tu seras donc plus enclin à changer, et à régler ton problème d’achat compulsif.

Tiens, pour t’aider à désencombrer ta maison, tu peux lire cet article : le guide ultime pour désencombrer sa maison en 10,5 étapes.

Je te souhaite bon courage, et à très vite sur devenezminimaliste.fr.

Florian

Vous voulez devenir minimaliste? Bloquez-vous un après-midi, allumez votre ordinateur et parcourez les articles de ce blog. Ils sont écrits dans un seul but : vous donner le chemin à suivre étape par étape pour simplifier votre vie.


Dans le même genre, vous aimerez aussi :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>